ETRE MERE


ETRE MERE Trad.de Ben F. Pino
da le "Les Jours du désir" (1988) Piovan Edit. Abano Terme


ETRE MERE


Mon fils, je t’ai aimé
avant que tes yeux innocents
aient vu la lumière.
Je te sentais trassauter en moi
Je me nourrissais pour te nourrir,
de la pêche la plus douce
afin de rendre plus charnues tes chairs
Je cheminais par des sentiers gazzonnés
dans la brise
pour que dans la tiédeur enveloppante
de mon giron tu puisses ressentir
le souffle de la nature,
Je rêvais pour toi,ma créature
d’une légende individuelle
d’un riche tempérament.

Ne va point croire que mon attente
n’etait pas veinée d’ affres
et de peur, je sentais le poids
de cela – être mère –
et la secrète affliction
d’un sorte redouté
ma crainte de te voir
dès ta naissance
avec ta peau satinée de lune
courir déjà vers la douleur
courir vers la mort.
Mai mon chagrin se brise en miettes
dans la brume de l’oubli
comme le fragile bonheur.
Et c’est la doucer intense
de ton devenir
qui eut enfin raison
de mes craintes accablées.

M.Teresa Santalucia Scibona

Trad.de Ben F.Pino






Articolo tratto da: Scibona - http://www.scibona.org
URL di riferimento: http://www.scibona.org/index.php?mod=read&id=1083924120